Équateur : la Révolution citoyenne en tête du 1er tour

Image
Andres Arauz candidat de la Révolution citoyenne en Equateur
Andres Arauz salue ses partisans

Par le Parti de la démondialisation

Malgré les chausses-trappes du régime de Lenin Moreno pour empêcher les partisans de Rafael Correa de disposer d'un parti politique, et donc d'un instrument électoral pour offrir aux Équatoriens une option politique alternative, Andres ARAUZ, candidat de la Révolution citoyenne, arrive largement en tête au premier tour de l‘élection présidentielle du 7 février 2021.

Alors que 97,56% des bureaux de vote ont été dépouillés, le candidat de la Révolution citoyenne Andres Arauz arrive en tête du 1er tour des élections présidentielles avec 32,20%. Annoncé comme second par les exits pools, le banquier Guillermo Lasso arriverait en réalité troisième avec 19,60% et louperait donc la qualification au 2e tour.
La surprise vient du candidat de Pachakutik, Yaku Perez, qui se classe deuxième avec 19,80% et une avance minime sur Lasso de 15 000 voix.
Il y a 18,76% d'abstentions (le vote est pourtant obligatoire) auquel il faut rajouter 12,54% de votes blancs et nuls.

Vu l'écart très réduit entre Perez et Lasso, il faut attendre le dépouillement de 100% des bureaux de vote pour savoir quel sera finalement le duel final prévu pour le 11 avril 2021.
Pour comprendre les enjeux des élections en Equateur, pour ce pays et pour l’Amérique Latine, nous diffusons deux courtes vidéos réalisées à Quito par Romain Migus, animateur du site « les 2 rives » (https://www.les2rives.info)

Une courte analyse sur la situation après le 1er tour en Équateur :

 

 

L’interview exclusif de Andres ARAUZ, candidat de la Révolution citoyenne, qui répond aux questions de Romain Migus sur les priorités de son gouvernement, sa position face au FMI, ses relations avec Rafael Correa, la lutte contre la corruption, les liens avec le mouvement indigène, la dollarisation, l'administration Biden et l'intégration régionale :