Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

 

 

 

 Retour à la direction du Parti 

Gilles GEIRNAERT

 

Gilles Geirnaert est né à Paris en 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale, d'une mère, sténodactylo, issue d'un milieu petit bourgeois catholique et maurassien (son grand-père est un des secrétaires de Maurras) et d'un père communiste et résistant, opérateur de cinéma, habitant Saint-Mandé, dans l'est parisien, dans ce qui n'est pas encore nommé HLM.

Ses premiers souvenirs sont la distribution de boîtes de sardines à l'école communale, c'est le ravitaillement, le lapin qu'on élève sur le balcon, le boîtage de tracts contre la venue de Ridgway à Paris (général américain), le rassemblement au Veld'hiv pour la prise de Pékin par Mao, la tournée de l'Huma Dimanche (CDH d'honneur en 1953), la fierté de ses parents, quand sa mère est d'une manière inattendue, élue conseillère municipale de Saint-Mandé, fief de la droite. C'est aussi la mort de son père, tuberculeux, en 1950.

 Retour à la direction du Parti 

Jean-Luc FLAHAUT

 

Jean-Luc Flahaut est né en 1953 à Béthune (Pas-de-Calais). Issu d’une famille ouvrière : son père était conducteur de trains à la SNCF, sa mère, agent de bureau, a dû arrêter très tôt son activité salariée. Syndiqué de tout temps à la CGT, son père votait systématiquement communiste jusque dans les années 2000, mais a toujours refusé d’être « encarté ». Sa mère quant à elle était catholique et de sensibilité gaulliste. Un micro CNR en quelque sorte…

Après le baccalauréat, Jean-Luc entre à l’université et obtient une maîtrise de sociologie. Il fréquente à cette époque les cercles maoïstes.

Après le service militaire, il occupe pendant 4 ans un emploi de préparateur de véhicules dans une carrosserie industrielle (350 salariés).

 Retour à la direction du Parti 

Joël PÉRICHAUD

 

Joël Perichaud est né en à Confolens en Charente (16).

Son père, cariste chez Renault, a été membre de la CGT (île Seguin à Boulogne-Billancourt), puis responsable de chantier pour une société sous-traitante de la RATP. Sa mère, d’abord cuisinière, a terminé sa vie professionnelle comme couturière dans une usine parisienne du groupe Daniel Hechter.

Après des études secondaires (niveau Bac G2) au lycée Turgot à Paris, il entre dans la vie active comme aide-comptable. Après divers emplois en comptabilité et gestion, et une période de chômage de plusieurs mois, il intègre le réseau commercial d’une compagnie d’assurance lilloise.

 Retour à la direction du Parti 

Marie DUTRO

 

Marie Dutro est née à Lille. Son père a fait une belle carrière aux PTT grâce à la promotion interne. Avec un brevet technique et le concours d'entrée aux PTT, Il commence en tant que contrôleur et termine comme chef de central téléphonique. Il lisait Liberté, le journal du PCF, mais sa femme lui demandait de ne pas laisser traîner ce journal sous les yeux des enfants, ce qui n'a pas manqué de susciter la curiosité de Marie. Néanmoins elle ne reçoit aucune culture politique au sein de sa famille, pas même de réponses aux questions qu'elle pose à un âge précoce, sur ce que voulait dire « la droite » et « la gauche ».

Elle obtient le bac philo dans l'académie de Lille, et poursuit des études supérieures en philosophie à l'Université de Lille III, tout en travaillant comme surveillante d'externat (pionne). Elle obtient la licence de philosophie. C'est au cours de ses études supérieures, en 1968, qu'elle fait ses premiers pas en politique en fréquentant, sans s'y engager, un groupe des Jeunesses communistes révolutionnaires. Il lui arrive de conduire une vieille Peugeot 203 qui emmenait des étudiants ayant le projet d'entrer en contact et d'établir le dialogue avec les piquets de grève des usines de la région lilloise comme l'usine mécanique et sidérurgique Fives Lille Cail. Moteur allumé, il fallait parfois démarrer en trombe quand ils se faisaient courser par des ouvriers pas toujours disposés à fraterniser avec la jeunesse estudiantine.

  Retour à la direction du Parti

Maurice ENGRAND

 

 

Maurice Engrand est né à Paris dans le 20e arrondissement, dans une famille catholique de condition modeste. Son père est musicien trompettiste et sculpteur sur bois, meubles de styles anciens, sa mère est sans profession. Sa sœur est pianiste et organiste, son frère comédien, puis professeur de judo et de gymnastique.

Au lycée Claude Bernard (Paris 16e), il suit d'abord la filière littéraire, puis s'oriente en filière technique à l’École nationale professionnelle (ENP) Raspail, l'équivalent des lycées techniques. Il abandonne en 1ère technique (électricité Industrielle) car il ne s'adapte pas aux conditions d'enseignement, et suit avec succès, à Lons-le-Saunier (Jura), une formation de contrôleur laitier et beurrier. Après une période militaire, il reprend ses études pour suivre une formation de technicien en électronique à l’Association de formation professionnelle des adultes (AFPA), à Angers et Grenoble (Pont-de-Claix). Il obtient le diplôme de technicien électronicien de l'AFPA.

Web Analytics