Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

 

 

 

 Retour à la direction du Parti 

Vincent DE LACROIX

 

Vincent de Lacroix est né à Paris dans le 6e arrondissement. Il est resté chez ses parents jusqu'à sa majorité, à Saint-Ouen dans le 93. Son père, Doctrove de Lacroix, né a Trois Rivières en Guadeloupe, a été membre des FFL et s’est évadé de la Guadeloupe pour répondre à l'appel du Général de Gaulle. Après la guerre il est ouvrier professionnel qualifié chez Valeo, il a été électoralement gaulliste, puis communiste, puis union de la Gauche. Sa mère est Martiniquaise, née à Trinité. Elle est infirmière, institutrice, secrétaire comptable, et arrête de travailler pour élever ses quatre garçons. Grande admiratrice d'Aimé Césaire, elle est aussi électoralement gaulliste, communiste, et union de la Gauche. L'enfance de Vincent est baignée et imprégnée par le culte de De Gaulle et de la Résistance, transmis fidèlement par ses deux parents, ainsi qu'une certaine idée de " la mère patrie", la "France Éternelle", et le rôle de la "Nation Française".

  Retour à la direction du Parti

Isabelle CLOPEAU

 

Isabelle Clopeau est née en 1985 à Saint-Brieuc. Ses parents sont médecin et enseignante et ont une orientation politique de gauche. Elle fait ses études secondaires au lycée Rabelais à Saint-Brieuc, puis obtient une licence de biologie (Rennes, 2007), et un master Gestion de la biodiversité (Montpellier, 2009) et géographie (Bordeaux, 2010). Elle est aujourd’hui professeur des écoles dans le Val de Marne et habite Créteil.

Son engagement politique est déclenché par la campagne du « non » contre le Traité constitutionnel européen (TCE) en 2005.

Alors investie dans le développement rural, la protection de la biodiversité, elle reproche à la « gauche de la gauche » son absence de cohérence, n'offrant aucune perspective à ces initiatives locales alternatives. D'ailleurs celles-ci ne peuvent pas être présentées comme des solutions aux inégalités ainsi qu'au saccage de l'environnement. Des efforts importants sont fournis par des collectivités, associations, individus, en totale incohérence avec le système qui n’en tient aucun compte. Et donc avec des effets très limités. Les « alternatives » sont le meilleur « ennemi » des néolibéraux.

  Retour à la direction du Parti

Bernard CHRÉTIEN

 

Bernard Chrétien est l'aîné d'une fratrie de quatre enfants, d'un père à la fois normand (natif d'Avranches) et breton, et d'une mère savoyarde. Son grand-père paternel est chercheur d'or en Argentine et au Brésil. Il est d'un tempérament anarchiste tandis que son épouse est plutôt catholique.

Le père de Bernard naît dans une famille de la petite bourgeoisie avranchinaise. Il s'engage à 17 ans dans la marine de guerre pour 5 années (de 1929 à 1934) durant lesquelles il parcourt les côtes de l'Afrique francophone, du Congo jusqu'en Algérie, puis celles des Indes, de l'Indochine, de la Chine, de la Corée et du Japon. Basé pour un an à Saïgon, il est révolté par les traitements réservés aux populations autochtones et c'est là qu'il devient communiste.

 Retour à la direction du Parti 

Rémy CHIERAGATTI

 

Rémy Chieragatti est né à Menton (Alpes-Maritimes) dans une famille d’immigrés italiens par ses grands-parents. En arrivant en France, ceux-ci n’ont qu’un objectif : s’intégrer. Son père est agent technique EDF, sa mère « sans profession » pratique quelques activités professionnelles occasionnelles pour joindre les deux bouts. La famille est de tendance gaulliste.

Rémy poursuit ses études secondaires au lycée Pierre et Marie Curie à Menton. Puis il est admis en école préparatoire au concours des Arts et Métiers au lycée « les Eucalyptus » à Nice et intègre l’École nationale des arts et métiers (ENSAM) au centre d’Aix-en-Provence pendant deux ans et à Paris la dernière année (parcours classique). Diplômé ingénieur de l’École nationale des arts et métiers, il devient ingénieur de recherche au Centre des matériaux de l’École nationale supérieure des mines de Paris (ENSMP). Il obtient un doctorat en sciences et génie des matériaux de l’ENSMP. Il occupe ensuite divers emplois : Le Condensateur céramique (LCC) à Dijon, maître de conférences à l’Université de Lille I, cadre scientifique à l’École nationale supérieure d’ingénieurs de constructions aéronautiques (ENSICA) à Toulouse. Il est aujourd’hui professeur associé à l’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace (ISAE) à Toulouse et réside dans sa grande banlieue, à Caraman.

 Retour à la direction du Parti 

Anne-Marie ARNOULD

 

 

Anne-Marie Arnould est née à Champigneulles (Meurthe-et-Moselle). Issue d’une famille ouvrière, son père était ajusteur-outilleur dans la métallurgie, chez Ferembal, militant à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), puis à la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) et ensuite, à la scission de ce syndicat, à la Confédération française démocratique du travail (CFDT). Il a exercé la fonction de conseiller aux Prud’hommes. Sa mère a arrêté de travailler à la comptabilité de la Brasserie de Champigneulles pour s’occuper de leurs 4 enfants.

Dès l'obtention du BEP secrétariat-comptabilité à l’institution Sainte-Elisabeth, deux ans après le Collège d’Enseignement Général de Frouard, elle commence à travailler en exerçant divers emplois de moyenne durée. Elle intègre, en tant que bénévole, un centre de protection de la nature, structure associative écologique indépendante. Elle est ensuite embauchée en qualité de secrétaire du service « chauffage-climatisation » dans un bureau d’études bâtiment à Nancy, liquidé par la suite.

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics