Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

VIDEOS DE LA CONFERENCE
Organisée par le M17 (groupe de Gilets jaunes), une conférence débat eu lieu le 16 mai 2019 à Orvault, sur le thème de « L’Union européenne contre la démocratie ».

Sont intervenus : Michèle Dessenne pour le Pardem, Christophe Jousseaume pour le M17, Ramzi Kebaïli, auteur de « Quittons l’Europe » et François Boulo (Gilet jaune). L’animation était assurée par Félix du M17.
Tous les intervenants partagent la même analyse de l’Union européenne et défendent la nécessité d’en sortir, de manière unilatérale (sans l’article 50 du Traité deLisbonne).
Michèle Dessenne et Christophe Jousseaume ont pris position pour le boycott des élections européennes, Ramzi Kebaïli en faveur d'un vote « pour »  une liste portant les idées à défendre, selon son choix et François Boulo a défendu le vote "Tout sauf Macron ».
Vous trouverez leurs interventions ci-dessous.

  • Intervention de Michèle Dessenne

  • Intervention de Christophe Jousseaume

 

  •  Intervention de Ramzi Kebaïli

 

  •  Intervention de François Boulo

 

md orvault 

Organisée par le M17 (groupe de Gilets jaunes), une conférence débat eu lieu le 16 mai 2019 à Orvault, sur le thème de « L’Union européenne contre la démocratie ».
Sont intervenus : Michèle Dessenne pour le Pardem, Christophe Jousseaume pour le M17, Ramzi Kebaïli, auteur de « Quittons l’Europe » et François Boulo (Gilet jaune). L’animation était assurée par Félix du M17.

Nous reproduisons ci-dessous le texte de l'intervention de Michèle Dessenne

Je remercie le M17, organisateur de cette rencontre à Orvault, qui nous réunit sur le thème « L’Union européenne contre la démocratie ». Je me réjouis que nous soyons de plus en plus nombreux à avoir compris que l’UE est une institution nocive, toxique, pour les peuples, pour la démocratie, pour les droits sociaux, pour l’emploi, pour la politique dans son sens le plus essentiel. Je pense notamment aux signataires du CNSJS (Comité national pour la souverai-neté et la justice sociale) créé en janvier 2019 à l’initiative de Jacques Cotta et Denis Colin, à ceux qui ont rompu avec la FI au nom de la rupture avec l’UE, aux communistes qui ont rompu avec le PCF et qui agissent pour la sortie de l’UE, au journal Ruptures qui, contre vents et ma-rées, publie chaque mois des analyses « euro-critiques » sur l’actualité de l’UE, sans tabou, à des amis et camarades italiens, espagnols et grecs, autrichiens, membres de la coordination européenne pour la sortie de l’UE, de l’euro de l’Otan et du néolibéralisme. Et bien évidemment à ceux qui sont à cette tribune ce soir. Oui la bonne nouvelle est que nous sommes de plus en plus nombreux à dire que ce système machiavélique de l’UE a tout verrouillé volontai-rement pour nous imposer une vision du monde fondé sur la concurrence et la guerre écono-mique et sociale. Le système de l’Union européenne, en effet, a été construit pour retirer pro-gressivement aux États membres des domaines entiers et décisifs de leur souveraineté. C’est le cas des « compétences exclusives » que s’arroge le système : politiques monétaires, com-merce intérieur et international. C’est également le cas des politiques budgétaires ou de défense…

Un débat à ne pas manquer !

affiche 16 MAI ORVAULT

A l’approche des élections européennes du 26 mai 2019, le Mouvement du 17 novembre lance, le jeudi 16 mai, sa première conférence sur le thème « L’Union Européenne contre la Démocratie ».

Pinoccio réduit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par le Parti de la Démondialisation
Le 10 mars 2019

 

REUNIONS PUBLIQUES SUR LES VRAIS ENJEUX DE L’ELECTION EUROPEENNE

Le Pardem mène campagne pour le boycott des élections au parlement européen du 26 mai 2019.
Des réunions publiques sont organisées partout en France pour débattre des véritables enjeux des Européennes. De nouvelles dates sont ajoutées au fil des semaines. VENEZ DEBATTRE !

  •    

macron pinocchio

par Michèle Dessenne, Présidente du parti de la démondialisation
le 8 mars 2019

Macron, malhonnêteté intellectuelle

Qui peut croire que l’Elysée, Macron en tête, confond Union européenne et Europe ? Certes il vit sur une planète étrangère à l’immense majorité du peuple (et réciproquement) mais quand même la ficelle est grosse !
Au cas où le pékin lecteur de la tribune de celui qui se rêve en urgentiste de « l’Europe » n’aurait pas compris la grande mystification, un intertitre, bien gros, reprend la référence au continent européen. Bref le texte, traduit en 24 langues, publié dans tous les pays de l'UE, nous trimballe de l’Union européenne (les 28 ou 27 pays selon que la Grande-Bretagne est sortie ou pas) aux 49 pays du continent européen. Le petit peuple qui, lui, sait calculer aura vite fait le compte 49 - 27 = 22 pays européens hors de l’UE. Et pas des moindres (la Russie par exemple qui compte 147 millions d’habitants sur une surface de 17 millions de km2)…
Même un collégien devrait savoir que le continent européen est plus vaste que l’Union européenne (bien que les manuels d’histoire et de géographie aiment à conter des fables en la matière).

Web Analytics