Clicky

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de suivi et de préférences

      S'enregistrer  

Grec Anglais Espagnol pt it dt ru

A A A

Vidéo de Jacques Nikonoff
Le 24 avril 2019
Le 13 mars 2019 Jacques Nikonoff était invité par des Gilets jaunes de Clermont-Ferrand à faire une conférence sur le thème "Faut-il sortir de l’Union européenne ?" Dans la vidéo accessible ci-dessous, JN donne une réponse positive à cette question pour deux raisons fondamentales :

  • Le système actuel de l’Union européenne a pour but d’éliminer la démocratie, c’est-à-dire de faire taire le peuple afin d’imposer définitivement des politiques néolibérales favorables aux intérêts des puissants.
  • L’euro est une arme de destruction massive des salaires, des emplois et de l’industrie française.

Le débat s'est poursuivi en abordant diverses questions comme le RIC ou le débouché politique de la lutte des Gilets jaunes.

0 Filet 2

gjpsy

Par Andrée Hemet, membre du Conseil national du Parti de la démondialisation

Le 9 avril 2019

Les Gilets Jaunes ont été accusés d’être des homophobes, des racistes, des beaufs, des casseurs, des fascistes, des extrémistes, des antisémites ; la prochaine épithète risque d’être : « des fous ». Ce n’est pas pure spéculation. Car savez-vous que de nouveaux troubles sont inventés pour dissimuler que c’est le système qui est malade ? Une liste est régulièrement établie, classant les troubles mentaux, par les Etats-Unis, reprise par l’OMS, l’Union européenne et donc par les pays de l’Union. Les hôpitaux psychiatriques, les professionnels de la santé mentale sont tenus de l’utiliser. Nombre d’entre eux dénoncent la « normalisation » du « normal » et la tendance qui ne cesse de se développer à classifier des comportements sociaux parmi les maladies mentales nécessitant donc d’être « corrigés » par des traitements, notamment médicamenteux… Car pour ces imbibés au néolibéralisme, c’est toujours l’individu qui dysfonctionne, jamais le système idéologique et politique…

Gilets jaunes une enquete ouverte a Rouen pour des violences policieres

Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des relations internationales

Le 22 mars 2019

Le gouvernement a ordonné le maintien de l’ordre par l’usage d’armes de force dites intermédiaires contre les Gilets jaunes. Entre le 17 novembre 2018 et 4 février dernier, 12.122 tirs de LBD, 4.942 tirs de grenades de désencerclement et 1.428 tirs de grenades lacrymogènes instantanées ont été comptabilisés par le ministère de l’Intérieur.

GJ Barcelone

Par le Parti de la démondialisation

Le 14 mars 2019

Le mouvement des Gilets jaunes a des répercutions dans toute l'Europe. En Italie, en Espagne, en Belgique, les rencontres se multiplient. Demain, pour l'Acte XVII, des délégations étrangères participeront à la manifestation parisienne qui marque les trois mois du mouvement et la fin du "Grand débat" de Macron.

Le 16 février, la plateforme de mouvements sociaux « No + Precarietat »* (Assez de précarité) a invité deux Gilets jaunes français, Joël Perichaud (Val-d’Oise) et Valentin Meury (Calvados) pour expliquer aux responsables des mouvements sociaux de Catalogne ainsi qu’a leurs adhérents, ce qu’est le mouvement des Gilets jaunes.

La réunion, très chaleureuse, s’est tenue devant un amphithéâtre plein.

nice it1 

par le Parti de la démondialisation

le 12 février 2019

Invités par le Pardem, le 9 février dernier, des Italiens sont venus à Nice soutenir les Gilets jaunes français. Ils ont participé à la manifestation, puis à une réunion-débat à Nice. Nous publions leurs premières impressions...

Article en italien : https://sollevazione.blogspot.com/2019/02/dalla-francia-con-amore.html)

Boutique du Pardem

Bandeau Boutique

Web Analytics